L’impact de notre travail

En apportant un repas quotidien dans un établissement scolaire, nous répondons aux besoins immédiats des enfants souffrant de la faim ; nous les encourageons également à aller à l'école pour y recevoir une éducation qui pourrait, à l'avenir, leur permettre de sortir de la pauvreté.

Nos programmes visent à apporter les changements positifs suivants dans les vies des enfants et des populations :

Changements à court terme

  • Combattre la faim.
  • Augmenter la présence des enfants à l’école.
  • Améliorer la participation, la concentration et l’apprentissage.
  • Augmenter la progression entre les niveaux.
  • Améliorer la santé et le bien-être.

Changements sur le long terme

  • Encourager l’implication des populations dans l’éducation.
  • Soutenir les petits exploitants agricoles.
  • Augmenter la reconnaissance par le Gouvernement de l’alimentation à l’école.

Notre stratégie de surveillance et d’évaluation s’appuie sur ces changements clés et peut être consultée ici.

L'aide au quotidien favorise les résultats sur le long terme

Une génération entière d’enfants a à présent terminé son éducation primaire complète grâce à Mary’s Meals.

Ces jeunes adultes pourront probablement mieux se nourrir et nourrir leurs familles à l’avenir, et envoyer leurs propres enfants à l’école.

Les professeurs ont souvent hâte de nous dire à quel point les écoliers qui bénéficient des repas de Mary's Meals ont changé. Ils sont à la fois en meilleure santé et plus heureux, et ils participent plus et leur niveau de concentration en classe est accru.

Plus d’élèves, plus de participation

Nous avons assisté à une augmentation permanente du nombre d'élèves suite à l'arrivée des repas de Marys Meals. Cela est particulièrement vrai au cours de la première année et leur nombre continue d'augmenter en même temps que notre programme de repas à l’école devient une partie intégrante de l’école et de la vie scolaire.

Les preuves de la réussite

Alors que le nombre des enfants en âge d’aller à l’école primaire au Malawi s’est accru de 2,7 % en moyenne par an sur cette période (chiffres de l’UNESCO), les inscriptions dans ces 32 écoles ont augmenté de 41,7 %.

En 2013, les 44 écoles malawites que nous connaissons ont connu une augmentation de 35 % des inscriptions trois ans après le début des repas de Mary’s Meals.

Le nombre des enfants qui passaient des examens dans ces écoles a également augmenté de 12 % en trois ans.

Une enquête dans 60 écoles du comté isolé de Cape Mount au Liberia indique que les inscriptions se sont accrues de 51 % depuis l'arrivée des repas de Mary's Meals en septembre 2012.

Un grand nombre des enfants qui ont bénéficié pour la première fois des repas de Mary’s Meals nous ont dit qu’auparavant, ils ne mangeaient rien pendant la journée scolaire.

Point de vue d’un professeur

Au Malawi, nous répondons aux besoins de plus de 25 % des élèves de l’école primaire du pays. Irene Kaferapanjira enseigne à l’école primaire pour filles de Blantyre au Malawi depuis que nous avons commencé à livrer des repas en 2008.

Elle se souvient de sa manière d’enseigner avant que les enfants bénéficient des repas de Mary’s Meals :

« Les élèves ne venaient pas à l’école et lorsqu’ils le faisaient, ils ne se concentraient pas en classe. Ils avaient toujours faim et l’enseignement était très difficile.

« Maintenant, c’est tout le contraire. Grâce à ce programme, il y a plus d'élèves qui viennent, qui restent à l'école et qui améliorent leurs notes. Si Mary’s Meals arrêtait la livraison de repas, il y aurait beaucoup d’absentéisme ».

Nous nous engageons à poursuivre nos programmes de repas à l’école destinés aux enfants parmi les plus affamés du monde et qui en ont le plus besoin, en utilisant notre approche unique qui est simple mais jamais simpliste.

Ce que les gens disent de Mary’s Meals

Open quote mark Je peux aller à l’école tous les jours. Avant, je devais rester à la maison à cause de la faim. J’adore la science et j’aimerais bien être scientifique quand je serai grand. Close quote mark
Patrick Aoun, 10 ans, école privée d'Izivale, Montserrado, Liberia
Open quote mark Avant l’arrivée de Mary’s Meals, les enfants n’avaient rien à manger pendant toute la journée scolaire. Ils étaient toujours fatigués et n’avaient ni énergie ni enthousiasme. À présent, ils participent vraiment et leurs estomacs sont pleins! Close quote mark
Moses Nderema, Directrice de l’école primaire Kagolo au Malawi
Open quote mark Ce repas est très important pour les enfants ; non seulement pour mieux apprendre mais également pour leur sécurité car ils peuvent rester à l’école pendant la pause déjeuner au lieu d’aller chercher à manger. Close quote mark
Dossou Ninmata, 61 ans, cuisinière à l’école de Hondji au Benin.
Open quote mark Depuis l’arrivée des repas de Mary’s Meals, de nombreux enfants qui ne venaient plus sont de retour à l'école. Leur enthousiasme est palpable! Close quote mark
Daniel Cooper, directeur adjoint de l’école publique de Banjeh, Montserrado, Liberia

Soutenir les populations et développer les économies

Lorsque cela est possible, nous achetons une grande partie de ce dont nous avons besoin pour remplir nos missions auprès de fournisseurs locaux, par exemple les matériaux de construction et l’équipement de préparation des repas, ainsi que les aliments auprès de petits exploitants agricoles. Cela permet de soutenir l’économie en général et d’aider encore davantage les familles qui ont du mal à nourrir leurs enfants.

Dans tous les pays où nous intervenons, les enfants vivent dans des conditions d’extrême pauvreté et souffrent chaque jour de la faim. De nombreux gouvernements ont mis en place des programmes de repas à l’école qui apparaissent dans les politiques nationales mais ne disposent pas des ressources leur permettant de mettre en application ces programmes et de répondre aux besoins des enfants vulnérables.

Mary’s Meals répond à ces besoins. En mettant en place des programmes de repas à l’école gérés par la population, nous créons un modèle efficace qui peut être utilisé pour les politiques d'implémentation du Gouvernement.

Il existe de nombreuses manières pour vous de nous aider en nous offrant votre temps, des dons, vos idées et vos prières.